ESTHER WILLIAMS : La sirène d’Hollywood

Lorsque en 1941, Esther Williams signa un contrat avec la MGM, personne n’imaginait alors qu’en l’espace de dix ans elle deviendrait la plus grande étoile de cette compagnie et que pendant deux années consécutives elle serait une des stars du box-office. Elle-même affirmait volontiers qu’elle était avant tout une nageuse avant d’être une actrice.

Dès son engagement à la MGM, Esther Williams, convaincue de n’avoir rien d’une actrice, demanda à Louis B. Mayer de résilier son contrat, mais ce dernier, persuadé que la belle Esther possédait les qualités requises pour rejoindre l’Olympe hollywoodien, demeura ferme sur ses positions. C’est ainsi que, par la volonté de Mayer, Esther Williams tourna un bout d’essai avec Clark Gable dans Somewhere I’ll find you (Je te retrouverai, 1942).

desir_d_amour_100
Esther Williams dans EASY TO LOVE (Désir d’amour) de Charles Walters (1953)

Esther Williams est née à Hollywood, faubourg de Los Angeles, le 8 août 1921. A quinze ans, elle avait remporté tous les concours nationaux de natation, était championne de la côte du Pacifique et se préparait à représenter les États-Unis aux Jeux olympiques qui devaient se tenir en Finlande mais qui furent annulés en raison de la guerre. Elle était vendeuse et mannequin pour vêtements de sport quand l’impresario Billy Rose se trouva dans l’obligation de remplacer sa vedette dans le spectacle nautique qu’il était en train de monter pour l’Exposition de San Francisco. La place fut offerte à Esther Williams ; la perspective d’un salaire de 150 dollars par semaine et de travailler avec Johnny Weissmuller eurent raison des hésitations de la jeune femme.

andy_hardy_s_double_life_01
Mickey Rooney et Esther Williams dans ANDY HARDY’S DOUBLE LIFE (La Double Vie d’André Hardy) de George B. Seitz (1942)

Pour ses débuts au cinéma, Esther Williams fut la petite amie de Mickey Rooney dans Andy Hardy’s double life (1942) dans lequel elle put mettre en valeur ses talents nautiques. Sa merveilleuse technique fit également impression dans Bathing Beauty (Le Bal des sirènes, 1944), qu’elle interpréta aux côtés de Red Skelton. L’extraordinaire succès de ce film lui valut d’apparaître dans un nouveau ballet nautique dans Ziegfeld Folies (1946).

bal-des-sirene_101
BATHING BEAUTY (Le Bal des sirènes, 1944) – George Sidney avec Red Skelton, Esther Williams

En 1944, après un mariage malheureux, Esther Wiliams partagea son temps entre son travail à la MGM et Ben Gage, un beau sergent de l’armée américaine. Elle l’épousa en 1945 et, de l’avis du public, ils formaient le plus beau couple de Hollywood. La carrière de l’actrice se poursuivit avec Easy to wed (Ève éternelle, 1946), remake de Libelled Lady (Une fine mouche, 1936) et avec le film qui l’éleva à la dignité de star : Fiesta (Senorita toréador, 1947) dans lequel elle incarnait la sœur jumelle du torero campé par Ricardo Montalban.

fiesta_100
Ricardo Montalban, Esther Williams et John Carroll – FIESTA (Sénorita Toréador) de Richard Thorpe (1947)

A l’écran, sa prestance était particulièrement magnifiée par le Technicolor. Dans This time for keeps (Le Souvenir de vos lèvres, 1947), elle jouait le rôle d’une nageuse remarquée par le fils d’un célèbre chanteur et dans On an Island with you (Dans une île avec vous, 1948), elle était une actrice qui devait tourner un film dans les mers du Sud.

dans_une_ile_avec_vous_100
Esther Williams dans ON AN ISLAND WITH YOU (Dans une île avec vous) de Richard Thorpe (1948)

Dans Take me out to the baIl Game (Match d’amour, 1949), elle se trouvait à la tête d’une équipe de base-ball qui comptait Frank Sinatra et Gene Kelly parmi ses membres. Dans Neptune’s Daughter (La Fille de Neptune, 1949), Esther Williams incarnait une championne de natation et chantait, avec Ricardo Montalban, le duo « Baby, Ifs Cold Outside » qui remporta l’Oscar du meilleur thème musical.

fille_de_neptune_100
Ricardo Montalban et Esther Williams dans NEPTUNE’S DAUGHTER (La Fille de Neptune) d’Edward Buzzell (1949).

Au cours des années suivantes, de 1950 à 1952, Esther Williams tourna également quatre brillantes comédies musicales : Duchess of Idaho (Jamais deux sans toi), Pagan love song (Chanson païenne), tous deux de 1950, Texas Carnival (Carnaval au Texas, 1951) et Des jupons à l’horizon (Skirts Ahoy !, 1952).

1952, THE ONE PIECE BATHING SUIT
Esther Williams dans MILLION DOLLAR MERMAID (La Première Sirène) réalisé par Mervyn LeRo (1952)

Million Dollar Mermaid (La Première Sirène, 1952) fut son film le plus important. Dans cette biographie filmée, elle incarnait le personnage d’Annette Kellermann, première star de spectacles nautiques et grande vedette du muet. Le scénario évoquait la vie d’Annette Kellermann qui, frappée par la poliomyélite encore enfant, avait fini par triompher de son infirmité, apprenant à nager et à plonger jusqu’à devenir championne internationale.

1950, DUCHESS OF IDAHO
Esther Williams et John Lund dans DUCHESS OF IDAHO (Jamais deux sans toi) de Robert Z. Leonard (1950).

Elle tourna encore trois films pour la MGM : Dangerous when wet (Traversons la Manche, 1953), dans lequel toute une famille de nageurs décide de traverser la Manche à la nage ; Easy to Love (Désir d’amour, 1953) et Jupiter’s Darling (La Chérie de Jupiter, 1955). Ce fut le dernier film d’Esther Williams pour la MGM.

traversons_la_manche_100
Esther Williams et Tom & Jerry dans DANGEROUS WHEN WET (Traversons la Manche) de Charles Walters (1957)

En 1956, elle travailla pour l’Universal et tourna un thriller dans lequel elle incarnait un professeur de musique menacée par un jeune psychopathe. The Unguarded Moment (L’Enquête de l’inspecteur Graham, 1956) fut un extraordinaire succès mais les goûts du public changeaient et la carrière de la star touchait à sa fin. Après avoir divorcé d’avec Ben Gage, elle épousa l’acteur Fernando Lamas et se consacra à apprendre la natation aux petits aveugles de Los Angeles.

enquete_inspecteur_graham_100
Esther Williams dans THE UNGUARDED MOMENT (L’Enquête de l’inspecteur Graham) réalisé par Harry Keller (1956)
A voir également

ZIEGFELD FOLLIES – Vincente Minnelli (1945)
“A Water Ballet » Un ballet nautique conçu et exécuté par Esther Williams.
Director : Merril Pye

BATHING BEAUTY (Le Bal des sirènes, 1944) – George Sidney avec Red Skelton, Esther Williams
Pour préparer la sortie de Bathing beauty (Le Bal des sirènes), les publicitaires de la Metro-Goldwyn-Mayer ont installé à Times Square un immense panneau d’affichage montrant Esther Williams en plein plongeon, agrémenté du slogan : « Venez, elle est bonne ! ». Le moins qu’on puisse dire, c’est que le public a répondu à l’invitation, faisant même un triomphe à la comédie musicale de George Sidney. Lire la suite…

TAKE ME OUT TO THE BALL GAME – Busby Berkeley (1949) – Frank Sinatra, Esther Williams, Gene Kelly, Betty Garrett
Quand Busby Berkeley met en scène Take Me Out to The Ball Game (Match d’amour) au cours de l’été 1948, il ignore qu’il s’agit de sa dernière réalisation. L’homme qui a dominé la comédie musicale américaine des années 30 va en effet se voir détrôné par une nouvelle génération de cinéastes et de chorégraphes, dont Gene Kelly sera le représentant le plus fameux. Lire la suite…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.