‘notorious_66’

Un verre de trop : Les Enchaînés regorge de rimes visuelles : de nombreuses scènes se font écho l’une l’autre. Ainsi, le réveil difficile pour cause d’abus de boisson d’Alicia, avec l’arrivée de Devlin, annonce la scène finale où Devlin retrouve Alicia empoisonnée. La mise en scène est identique : gros plan sur le visage d’Alicia et plans subjectifs sur la vue qu’elle a de Devlin. Pour un connaisseur d’Hitchcock, la scène rappelle également le fameux verre de lait que Gary Grant apporte à Joan Fontaine dans Soupçons. Ainsi, le verre réparateur offert par Devlin fonctionne comme l’image inversée des cafés empoisonnés qu’Alicia boira plus tard. – (NOTORIOUS – Alfred Hitchcock, 1946)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.