THE BIG CLOCK – John Farrow (1948)

The Big Clock est un film remarquable : par cet équilibre parfait entre ce moment d’apogée du film noir, dont il respecte entièrement les règles, des exigences de studio, un mélange de marivaudage hollywoodien, de grands acteurs en liberté, en état de donner leur meilleur d’eux-mêmes, un sujet, un scénario, des dialogues qui sont très…

DETOUR – Edgar George Ulmer (1945)

Detour est très loin d’être la seule excellente série B noire. Celle-ci permettra à de nombreux réalisateurs de poursuivre le sillon. Notamment Anthony Mann qui y fait des premières armes réussies, couronnées par le remarquable Raw Deal. Nombre de réalisateurs comme John Farrow, à qui on doit l’excellent The Big Clock, Richard Fleisher ou Vincent…

ODDS AGAINST TOMORROW – Robert Wise (1959)

Sur un thème policier éculé, Odd against tomorrow (Le Coup de l’escalier) parle de quelques considérations tels que l’ennui, le désœuvrement, la violence, la solitude, le vieillissement, l’érosion des sentiments et des impulsions, l’amour, la haine et la mort. L’action se passe au milieu des années 1950 dans une petite ville des environs de New…

TO CATCH A THIEF – Alfred Hitchcock (1955)

Les années 1950 comptent parmi les plus productives d’Hitchcock. En 1954, avec Grace Kelly et Cary Grant, le réalisateur tourna dans le Sud de la France  To Catch a thief  (La Main au collet), une intrigue policière largement teintée d’humour et d’une grande beauté visuelle. Terminé en studio à Hollywood, ce « film léger », selon les termes…

KISS ME KATE – George Sidney (1953)

La MGM réunit en 1953 certains de ses meilleurs artisans, du cinéaste George Sidney au directeur artistique Cedric Gibbons, afin de porter à l’écran un spectacle-événement de Broadway. Too (Darn) Hot Les films tirés de spectacles mythiques de Broadway permettent-ils de se faire une idée de ce que les spectateurs new-yorkais ont pu découvrir lors…

NOTORIOUS – Alfred Hitchcock (1946)

Il est des sujets qui donnent des ailes à Hitchcock. L’amour en fait partie. Le film sorti en 1946, sur lequel le réalisateur avait commencé à travailler avec son scénariste Ben Hecht avant même la fin de la guerre, transcende les genres cinématographiques et atteint au chef-d’œuvre absolu. Plus encore qu’avec le scénario, c’est derrière…

DRAGONWYCK – Joseph L. Mankiewicz (1946)

1844. Miranda Wells (Gene Tierney) quitte sa famille du Connecticut pour rejoindre son riche cousin Nicholas Van Ryn (Vincent Price) qui vit avec sa femme dans la sombre demeure de Dragonwyck. Van Ryn traite ses métayers avec la dureté de ses ancêtres et souffre parallèlement du fait que sa femme, Johanna (Vivienne Osborne), a été…

SABOTAGE – Alfred Hitchcock (1936)

À la sortie de Sabotage (Agent secret), en 1936, le public comme la presse cria au scandale. On n’assassine pas de la sorte un jeune garçon ! Ce jugement moral fait fi des qualités extraordinaires du chef-d’œuvre le plus sombre de la période anglaise d’Hitchcock. Sabotage est un film d’une grande rigueur qui s’inscrit parmi les…

SUNRISE (L’Aurore) – F. W. Murnau (1927)

« Cette histoire de l’homme et de sa femme est de nulle part et de partout. On peut l’entendre n’importe où et n’importe quand. Car partout où le soleil se lève et se couche, dans le tourbillon fou de la ville comme à la ferme, avec le ciel en guise de toit, la vie est toujours…

JAMAICA INN – Alfred Hitchcock (1939)

Soucieux de donner plus d’ampleur à sa carrière, Hitchcock se tourna à la fin des années 1930 vers les États-Unis. Son départ était déjà prévu quand il entreprit la réalisation d’une œuvre ambitieuse, un film-tempête entièrement tourné en studio, sans concession pour le pays qu’iI s’apprêtait à quitter – l’Angleterre. L’ultime œuvre britannique d’Hitchcock est…

FEMALE – Michael Curtiz (1933)

L’histoire : Alisor Drake (Ruth Chatterton) dirige d’une main de fer l’entreprise automobile héritée de sa famille. Aussi intransigeante dans son bureau que dans sa chambre, elle a l’habitude d’y inviter certains de ses employés et s’en débarrasser ensuite, jusqu’à ce qu’elle rencontre un homme capable de lui tenir têt, le séduisant Jim Thorne (George…

CLUNY BROWN – Ernst Lubitsch (1946)

L’histoire : Londres, 1938, la ravissante Cluny Brown (Jennifer Jones), qui a un faible pour la plomberie, effectue un dépannage à la place de son oncle chez un certain Hilary Ames (Reginald Gardiner). À cette occasion elle rencontre Adam Belinski (Charles Boyer), un écrivain qui aurait quitté la Tchécoslovaquie pour fuir le nazisme mais qui ressemble diablement à un pique-assiette…

THE BAD AND THE BEAUTIFUL – Vincente Minnelli (1952)

Un producteur tyrannique vit pour ses films, au risque de détruire ses collaborateurs : une star, un réalisateur et un scénariste, assaillis par des souvenirs douloureux. Ce sont eux les ensorcelés, insectes effarés qui se brûlent à la flamme de Hollywood, que Minnelli contemple en entomologiste. Ce qu’il filme magnifiquement — il est un des…

TORN CURTAIN – Alfred Hitchcock (1966)

Son éternelle jeunesse permet à Hitchcock de créer pour son cinquantième long-métrage un thriller haletant, ayant la guerre froide pour toile de fond. Le maître, qui n’en est pas à son premier film d’espionnage, réalise Le Rideau déchiré (Torn Curtain) avec une équipe très largement renouvelée, des acteurs inhabituels, une technique et une photographie nouvelles….

BABY FACE – Alfred E. Green (1933)

« Baby Face » est un film « Pré-Code » de 1933 avec Barbara Stanwyck, et George Brent dans les rôles principaux. On retrouve également dans les seconds rôles le très jeune John Wayne. Il existe 2 versions de ce film : la version censurée diffusée dans les cinémas à l’époque et la version non censurée « director’s cut » si…