Jean Gabin : La star et l’aristo

S’il n’est pas le réalisateur avec qui Gabin aura le plus tourné, Denys de La Patellière peut se targuer d’avoir dirigé l’acteur dans pas moins de six films, dont la plupart ont connu un grand succès public. Retour sur une relation faite de respect et d’estime réciproques.

denys_de_la_patelliere_02

Tout au long de sa carrière, Jean Gabin a noué avec certains cinéastes des amitiés donnant lieu à de fructueuses collaborations. La première d’entre elles fut celle du comédien et de Julien Duvivier, dont naîtront des chefs-d’ œuvre tels que La Bandera et Pépé le moko. Après-guerre, Gabin se lance également dans une longue série de films avec Gilles Grangier et Henri Verneuil, mais aussi avec Denys de La Patellière, homme dont le tempérament énergique avait tout pour plaire à l’acteur. Né en 1921 dans une famille de l’aristocratie nantaise, le jeune homme se destine d’abord à une carrière militaire, comme ses trois frères. Ceux-ci mourront au cours de la Seconde Guerre mondiale, et le cadet, pour échapper au travail forcé en Allemagne, rejoindra les Forces Françaises Libres, comme Gabin. Au sortir de la guerre, il se tourne finalement vers l’industrie du cinéma, travaillant d’abord dans un laboratoire, avant de devenir monteur puis assistant-réalisateur. Tout cela le mène à mettre en scène son premier film, Les Aristocrates, dès 1955.

rififi_paname_02
je « Du rififi à Paname » réalisé par Denys de La Patellière (1966), avec Jean Gabin, Gert Fröbe, Nadja Tiller, Mireille Darc, Claudio Brook
UNE ÉOUIPE QUI GAGNE

Deux ans plus tard, alors que Denys de La Patellière vient de signer Retour de manivelle avec Michèle Morgan et Daniel Gélin, naît l’idée d’un projet avec Gabin : le réalisateur a en effet écrit le scénario de ce polar avec un dénommé Michel Audiard, qui se trouve être depuis plusieurs années déjà le scénariste attitré du comédien. Le trio décide de s’atteler au projet des Grandes familles, film qui fera exploser le box-office de l’année 1958. C’est donc tout naturellement que l’équipe se reforme pour Rue des prairies : Denys de La Patellière vient sans le savoir d’entrer dans « l’écurie Gabin». Car, si le cinéaste part ensuite tourner sous d’autres cieux son grand classique Un taxi pour Tobrouk, ainsi que la superproduction internationale La Fabuleuse histoire de Marco Polo, le tandem se reforme une troisième fois en 1965 pour l’étonnant Le Tonnerre de Dieu – un drame psychologique dont la noirceur ne parvient pas à décourager le public, puisque le film s’avèrera le plus grand succès commercial de son réalisateur. En grande partie grâce à la prestation de Gabin, qui y tient un rôle hors-norme, aussi dur qu’émouvant…

rue_des_prairies_01
« Rue des prairies » réalisé par Denys de La Patellière (1959), avec Jean Gabin, Claude Brasseur, Roger Dumas, Marie-José Nat, Paul Frankeur
FIN D’EPOQUE

Dès l’année suivante, Denys de La Patellière retrouve son acteur fétiche pour le diriger dans un registre nettement plus habituel, en adaptant Du rififi à Paname. Puis le duo s’essaie pour la première fois à la comédie pure avec Le Tatoué, farce dans laquelle Gabin affronte Louis de Funès, devenu superstar. Mais c’est avec un polar que se terminera en 1972 l’œuvre commune des deux hommes : tout comme Le Tatoué, Le Tueur sera à nouveau un succès. Faut-il voir dans la fin de cette prolifique collaboration l’une des causes du déclin que connaît ensuite la carrière du réalisateur ? Toujours est-il que Denys de La Patellière signe en 1973 un dernier film, Prêtres interdits, avant de disparaître pour longtemps des écrans de cinéma. Alors que le comédien s’éteint en 1976, le réalisateur se tourne vers la télévision, où il reste actif jusqu’au milieu des années 90, et vers la littérature… Reste que les six films tournés par Denys de La Patellière avec Gabin figurent aujourd’hui parmi les grands titres d’une filmographie plus qu’honorable.

le_tatoue_01
« Le Tatoué »,réalisé par Denys de La Patellière (196) avec Jean Gabin et Louis de Funès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.