THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941)

Une caméra plane au-dessus de San Francisco sur un air de swing endiablé, puis le nom de l’agence des détectives privés, « Sam Spade and Miles Archer », s’affiche en grandes lettres. L’objectif s’attarde sur le héros : quelques secondes suffisent à nous entraîner dans un tourbillon de mensonge, de trahison et de meurtre. Nous y sommes en bonne compagnie puisque le héros est le détective privé le plus célèbre d’Hollywood, Sam Spade, interprété par l’idole du film de gangsters et de détectives Humphrey Bogart. Mais ce premier film grandiose de John Huston a bien d’autres mérites, et les vedettes que le futur réalisateur de classiques comme The Asphalt Jungle (Quand la ville dort, 1950) ou Moby Dick (1956) a réussi à réunir à l’affiche de cet archétype du film noir sont dignes des plus plus grosses productions : Mary Astor y interprète la fourbe Brigid O’Shaughnessy, Peter Lorre l’escroc distingué Joel Cairo, et Sydney Greenstreet le corpulent Kasper Gutman. Lancés sur la piste d’une mystérieuse statuette noire représentant un faucon, ces personnages ne reculent devant aucun moyen pour entrer en possession de l’objet  tant convoité, le « Faucon maltais ».  [Film Noir 100 All-Time Favorite – Paul Duncan, Jürgen Müller – Edition Taschen – (2013)]

faucon_maltais_02
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

Ce qui a suscité l’intérêt de John Huston à la lecture de ce roman de Dashiell Hammett dont est tiré le film, ce n’est pas le but des activités criminelles de nos héros, mais plutôt le chemin tortueux qui les conduit vers ce but. Et si l’on s’en tient aux propos du scénariste et réalisateur Paul Schrader – qui signera, entre autres, le scénario de Taxi Driver (1976) – dans l’un de ses meilleurs essais critiques, « Notes on Film noir », selon lesquels, dans le film noir, le « comment » est toujours plus important que le « quoi », nous sommes là en face du meilleur exemple du genre.  [Film Noir 100 All-Time Favorite – Paul Duncan, Jürgen Müller – Edition Taschen – (2013)]

faucon_maltais_04
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

L’embrouille, riche en coups bas et en fausses pistes, commence le jour où la séduisante Miss Wonderly fait son apparition dans le bureau de Sam Spade et le prie de délivrer sa sœur d’un sale type nommé Floyd Thursby. Cela devrait être un jeu d’enfants pour Spade, macho convaincu ; et puis la fille paie bien. Mais dès le départ, quelque chose ne colle pas. Le premier regard que Miss Wonderly jette sur Archer nous révèle ce qu’elle a en tête : d’un instant à l’autre, l’expression de ses yeux froids et calculateurs se fait lascive et envoûtante. Sa stratégie va porter ses fruits, elle en est certaine beaucoup trop rapidement pour Spade, si sûr de lui à propos des femmes.  [Film Noir 100 All-Time Favorite – Paul Duncan, Jürgen Müller – Edition Taschen – (2013)]

faucon_maltais_19
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

L’histoire qu’elle lui raconte est un tissu de mensonges. Spade et son partenaire Archer s’en doutent, mais ils ne peuvent résister ni aux sirènes de l’argent ni aux charmes de la belle. Les deux compères acceptent de mener l’enquête, à la fin de laquelle Miles Archer trouvera la mort et Sam Spade ne sera plus que la marionnette d’une mystification criminelle.  [Film Noir 100 All-Time Favorite – Paul Duncan, Jürgen Müller – Edition Taschen – (2013)]

faucon_maltais_24
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

Le drame se noue lorsque Miles Archer est froidement assassiné dans la rue par un inconnu, ce qui vaut à Spade non seulement la visite de la police et une convocation chez le procureur, mais aussi la rencontre de personnages louches. Joel Cairo, un escroc aux allures de dandy, surgit à l’improviste dans son bureau et lui révèle quelques détails dérangeants sur Miss Wonderly. Celle-ci se nommerait en réalité Brigid O’Shaughnessy et l’aurait roulé, lui et son associé Kasper Gutman – comme avec le détective privé -, en le mettant sur la piste d’une statuette précieuse représentant un faucon.  [Film Noir 100 All-Time Favorite – Paul Duncan, Jürgen Müller – Edition Taschen – (2013)]

faucon_maltais_03
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

La recherche de l’objet de toutes les convoitises va vite devenir un sac de nœuds, chaque dénouement laissant la place à une nouvelle confusion. Le spectateur suit le fil de l’intrigue avec les yeux de Sam Spade et n’en sait ni plus moins que lui. La confusion narrative est soutenue par des compositions spatiales désordonnées et oppressantes, des perspectives obliques, ainsi que par un éclairage sophistiqué dominé par une tonalité sombre.  [Film Noir 100 All-Time Favorite – Paul Duncan, Jürgen Müller – Edition Taschen – (2013)]

faucon_maltais_20
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

Le personnage de Sam Spade, cet homme triomphant et bagarreur au cynisme rude, ajoute encore à l’aspect déroutant du film. Il ne peut se résoudre à la réalité: simple pion sur un échiquier mystérieux, il entraîne le spectateur derrière lui tout au long de l’intrigue – pour le meilleur et pour le pire. À la fin du film, lorsque toutes les énigmes semblent résolues mais que tous se retrouvent gros Jean comme devant, ce que Nino Frank, l’inventeur du concept de film noir, a si judicieusement décrit en 1946 à propos du Faucon maltais devient enfin perceptible : cette « troisième dimension » qui laisse transparaitre à la surface du film un abîme de dépravation morale.  [Film Noir 100 All-Time Favorite – Paul Duncan, Jürgen Müller – Edition Taschen – (2013)]

faucon_maltais_22
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

En 1941, John Huston a trente-cinq ans. Jezebel (L’Insoumise), Juarez, High Sierra et The Amazing Doctor Clitterhouse (Le Mystérieux docteur Clitterhouse) ont contribué à faire de lui l’un des scénaristes les plus estimés de la Warner Bros. Il se sent prêt à passer à la réalisation et il sait que Jack Warner est décidé à lui faire confiance, pourvu qu’il puisse lui montrer un excellent scénario. C’est alors que Huston s’intéresse au Faucon maltais de Dashiell Hammett. Le roman, publié en 1930 et dont les droits cinématographiques appartiennent à la Warner, a déjà fait l’objet de deux adaptations, la première, en 1931, mise en scène par Roy del Ruth, et la seconde, cinq ans plus tard, réalisée par William Dieterle avec Warren William et Bette Davis.  [Le film noir – Patrick Brion – Editions de la La Martinière (2004)]

faucon_maltais_06
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

Autant la première version, dont Ricardo Cortez et Bebe Danield étaient les héros, suivait assez fidèlement le roman de Hammett, autant la suivante s’en éloignait volontiers, jouant sur les ruptures de ton et le mélange d’intrigue policière et de comédie noire, Gutman étant cette fois-ci devenue une femme dangereuse, jouée par Alison Skipworth et nommée Mrs. Barabbas. Huston demande à sa secrétaire de retaper le texte du livre en le présentant sous la forme d’un découpage scène par scène, et Jack Warner, découvrant le travail achevé, croit qu’il s’agit d’un premier état de scénario et félicite Huston d’avoir retrouvé toutes les qualités du livre. Il ne reste plus à Huston qu’à tourner le film…  [Le film noir – Patrick Brion – Editions de la La Martinière (2004)]

faucon_maltais_07
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

Henry Blanke, qui avait déjà été chargé de surveiller la production de la version de William Dieterle, est de nouveau mis à contribution, Hal B. Wallis étant le producteur en titre du film. John Huston se lance dans le travail de préparation proprement dit, dessinant lui-même les plans et les futurs mouvements d’appareils, son ami William Wyler lui servant à plusieurs reprises de guide et de conseiller.  [Le film noir – Patrick Brion – Editions de la La Martinière (2004)]

faucon_maltais_08
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

George Raft, pressenti pour le rôle de Sam Spade, refuse de l’interpréter, n’ayant pas confiance en un cinéaste débutant et craignant d’être le héros d’un film de série B. II écrit ainsi à Jack Warner, le 6 juin 1941 : « Je pense fermement que The Maltese falcon que vous voulez me faire faire n’est pas un film important et je vous rappelle qu’avant de signer mon nouveau contrat, vous m’aviez promis de ne me proposer que des films importants. » Il profite d’ailleurs de l’occasion pour faire jouer une des clauses de son contrat qui lui permettait de refuser d’être l’interprète de films qui ne seraient que des remakes, ce qui est le cas.  [Le film noir – Patrick Brion – Editions de la La Martinière (2004)]

faucon_maltais_10
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

Après le désistement de Raft, le choix se porte sur Humphrey Bogart et Mary Astor succède à Geraldine Fitzgerald, initialement prévue pour le rôle de Brigid O’Shaughnessy. « J’ai essayé, déclare Huston, de transposer le style de, Dashiell Hammett en termes techniques. De même que le livre, le film est entièrement vu du point de vue de Spade. Celui-ci, est dans chaque scène, sauf une (le meurtre de son associé). Le public n’en sait jamais plus ou moins que lui et tous les autres personnages de l’histoire ne sont introduits que lorsqu’il les rencontre. J’ai tenté de faire en sorte qu’on les voie comme les voit Spade. »  [Le film noir – Patrick Brion – Editions de la La Martinière (2004)]

faucon_maltais_11
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

Le film est tourné en juin et juillet 1941 et Huston suit les conseils de Henry Blanke qui lui avait dit: « Réalisez chaque scène comme si elle était la plus importante du film et faites que chaque plan compte. »  Huston choisit de mettre en scène le film en continuité, c’est-à-dire en suivant la trame dramatique, alors que bien souvent les séquences sont tournées dans le désordre, en fonction des possibilités de décors ou de la disponibilité des acteurs. « John a eu raison, reconnaîtra Hal B. Wallis. En tournant le film en continuité et en augmentant graduellement la vitesse jusqu’à la confrontation finale, il a ainsi contribué à augmenter l’intérêt et le public a été subjugué. »  [Le film noir – Patrick Brion – Editions de la La Martinière (2004)]

faucon_maltais_15
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

Huston qui utilise comme chef opérateur Arthur Edeson, déjà responsable de la version de 1936, se plaît à filmer Sydney Greenstreet en contre-plongée pour accentuer sa corpulence et demande même à Mary Astor de courir à plusieurs reprises autour du plateau pour intensifier la nervosité de l’actrice et du personnage qu’elle interprète. Le résultat se révèle conforme à ce que souhaitait Huston et Mary Astor écrira : « C’était un film de Huston, un scénario de Huston. Il avait eu l’intelligence de garder intact le livre de Hammett. Son scénario était une carte précise indiquant où on allait. Chaque plan, mouvement de caméra, entrée et sortie figuraient sur le papier, ne laissant aucune place à la chance, à l’improvisation ou à l’invention. »  [Le film noir – Patrick Brion – Editions de la La Martinière (2004)]

faucon_maltais_21
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

Tout en respectant les directives du Code de production de l’époque, Huston joue sur l’ambiguïté de ses personnages, établissant des liens évidents entre Gutman, Cairo et Wilmer Cook, et laissant deviner au spectateur les rapports précis qui unissent Spade aux trois femmes de l’histoire, Brigid, Iva, la veuve de son associé, et Effie, sa secrétaire.  La manière dont Bogart roule ses cigarettes, la sécheresse des dialogues, la superbe et désormais légendaire phrase finale – « It’s the stuff that dreams are made of » (« C’est l’étoffe dont on fait les rêves ») – et l’efficacité de chaque détail portent la marque évidente du travail de Huston qui, non content de suivre scrupuleusement avec ses comédiens le canevas de l’histoire, déjeune chaque jour avec eux, pour renforcer les rapports qui peuvent se nouer entre eux.  [Le film noir – Patrick Brion – Editions de la La Martinière (2004)]

faucon_maltais_23
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

Alors que la version de Dieterle avait vu le faucon maltais remplacé par le cor de Roland – celui qu’il avait à Roncevaux -, celle de Huston reprend le thème mythique du faucon offert à Charles Quint et devenu l’objet de toutes les convoitises.  A l’image des grands héros des films de Huston, partis à la poursuite de rêves souvent insensés – détruire la baleine blanche telle capitaine Achab de Moby Dick, retrouver les traces d’Alexandre le Grand au Kafiristan, rencontrer Lily Langtry ou découvrir l’or de la Sierra Madre – ceux du Maltese falcon cherchent au péril de leur vie à s’emparer du faucon fabuleux qui se révèle finalement n’être qu’une dérisoire copie.  [Le film noir – Patrick Brion – Editions de la La Martinière (2004)]

faucon_maltais_28
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

Huston confie d’ailleurs à son propre père, Walter Huston, le soin d’être le capitaine Jacoby qui n’apparaît que quelques secondes, portant le précieux faucon, avant de s’écrouler, mort. Tourné en six semaines et pour moins de quatre cent mille dollars, The Maltese falcon est nommé pour l’Oscar, mais on lui préfère, comme meilleur film de l’année, How Green Was My Valley (Qu’elle était verte ma vallée) de John Ford. Le succès remporté par le film, qui avait failli s’appeler The Gent from Frisco, incite la Warner à lui envisager une suite, The Further Adventures of the Maltese Falcon dont Huston aurait été le metteur en scène et Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre et Sydney Greenstreet les interprètes. Le scénario devait s’inspirer de trois nouvelles de Dashiell Hammett, Two Many Have Lived, A Man Called Spade et They Can Only Hang You Once, mais le projet n’aboutira pas.  [Le film noir – Patrick Brion – Editions de la La Martinière (2004)]

faucon_maltais_38
THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais) – John Huston (1941) avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre, Sydney Greenstreet, Elisha Cook Jr., Lee Patrick,

En 1975, David Giler mettra en scène une vague suite, intitulée The Black Bird, avec George Segal dans le rôle de Sam Spade Jr., Stéphane Audran et Lionel Stander. Lee Patrick et Elisha Cook y retrouvaient leurs personnages d’Effie et de Wilmer Cook. The Maltese falcon offre au film noir un de ses premiers grands classiques. Huston y dirige pour la première fois Bogart, qu’il retrouvera par la suite à cinq reprises, et Sydney Greenstreet et Peter Lorre créent un couple surprenant que la Warner s’empressera de réutiliser. La dernière scène du film voit Sam Spade embrasser et laisser arrêter Brigid qui disparaît dans un ascenseur que la grille transforme – déjà – en prison… [Le film noir – Patrick Brion – Editions de la La Martinière (2004)]

faucon_maltais_102
John Huston, Peter Lorre, Mary Astor et Humphrey Bogart – THE MALTESE FALCON (Le Faucon maltais, 1941)
L’histoire

Son associé, Miles Archer (Jerome Cowan), ayant été assassiné tandis qu’il suivait un homme nommé Thursby pour le compte d’une mystérieuse Miss Wonderly (Mary Astor), le détective privé Sam Spade (Humphrey Bogart) décide de retrouver le tueur. Il rencontre Miss Wonderly qui lui avoue s’appeler en réalité Brigid O’Shaughnessy ; Thursby est, selon elle, l’assassin de Miles et il la menace, elle aussi. Spade, séduit par Brigid, accepte de l’aider. Son enquête le mène à un étrange trio : Joel Cairo (Peter Lorre), homme d’une élégance terriblement affectée, Kasper Gutman, «le gros» (Sydney Greenstreet), et Wilmer (Elisha Cook Jr.), le tueur débile de Gutman. Tous cherchent le faucon maltais, figurine incrustée de riches pierres précieuses qui ont été recouvertes d’un émail noir. Spade découvre alors que Brigid est une menteuse psychopathe, elle aussi à la recherche de l’oiseau. Le capitaine d’un navire ayant été assassiné, elle récupère le faucon maltais et Spade réunit le groupe suspect pour connaître la véritable histoire. Apprenant que Wilmer est l’assassin de Thursby et du capitaine, Spade exhibe l’oiseau qui s’avère être un faux. Gutman, très déçu s’enfuit avec Wilmer et Cairo. Spade envoie les flics à leurs trousses et oblige Brigid à tout avouer. C’est elle qui a tué Miles pour se débarrasser de son partenaire Thursby, tout en espérant qu’on le prendrait pour le meurtrier. Bien qu’elle déclare à Spade être follement amoureuse de lui, il la remet entre les mains de la police.

Les extraits
Fiche technique du film 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.